LGDC Incarnation.
Salutations, jeune guerrier. Si tu es dans cette forêt, c'est que tu es sûrement intéressé par ce qui s'y passe... Et tu as raison ! Des choses se déroulent ici, une véritable histoire se forme, alors viens, rejoins-nous, incarne un guerrier et aide-nous à la continuer !

LGDC Incarnation.

Bienvenue sur La Guerre des Clans, Incarnation.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Songe Idyllique
Guerrier connus
avatar

Date d'inscription : 24/03/2015

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Sam 13 Fév - 16:53

C'était l'aube, le ciel était encore sombre et commençait tout juste a se teindre d'une légère nuance rosée. Mais cet éclat était peu visible dans la pinède sombre et humide du clan de l'ombre. Un vent fort, se répétant en rafale successive, faisait grincer les troncs épais et craquer les écorces, un hululement sifflant entre les branches, les arbres se balançant avec une certaine grâce épanouissante.

Ce matin la, comme tout les matins, Songe Idyllique, nommé lieutenant depuis maintenant 4 lunes, donnait des ordres pour les patrouilles de l'aube. Il agitait la queue, se glissant dans les tanières ici et la pour réveiller les guerriers et les apprentis endormit, rabattant les oreilles a certain et ordonnant des choses a d'autres. Il prit une patrouille de 5 chats, après celle ci ils se sépareraient pour chasser.

Il attendit que ces camarades mangent un morceau, passa voir le chef puis s'assit sur le promontoire, observant d'un oeil attentif le camp qui s'éveillait doucement dans la fraicheur et la rosée. Il bailla longuement avant de fermer les yeux, laissant le vent lui fouetter le museau, son pelage crème/ Marron, brillant d'un reflet doré a la lumière du soleil levant.

Il sauta souplement a terre et prit la tête de la patrouille. Ils passèrent devant les frontières de la rivières, puis du tonnerre avant de revenir au milieu des bois sombres. Il observait le petit groupe avant de dire de sa voix ferme et puissante

-Séparez vous, attrapez le plus de proies possibles et rentrez au camp sans attendre, les mères et les petits se languissent de nourriture.

Les guerriers hochèrent la tête avant d'entrainer leurs apprentis dans les bois. Le jeune lieutenant agita la queue, les oreilles aux aguets et partit vers les marais. Cette saison froide était plutôt étrange, il n'y avait que très peu de neige, par plaque ici et la mais pas beaucoup.

de plus malgré qu'elle ne soit finit, les proies du printemps commençaient déjà a sortir de leurs trous et les bourgeons commençaient a éclore. Il soupira sautant sur les branches des arbres bas pour éviter de s'embourber dans la boue ce qui pouvait parfois être dangereux.

Il s'assit sur une branche, a demi accroupit ayant repéré un merle sur l'arbre d'en face, le vent a contre sens, celui ci ne l'avait pas repéré. Il se ramassa sur lui même, prêt a bondir quand soudain un miaulement retentit. Il se tendit, l'oiseau s'envola. Il soupira et regarda autour de lui appelant, méfiant

-Il y a quelqu'un ?

Il sauta sur une autre branche, guettant les marais en contre bas et les broussailles, peut être qu'un chat s'était embourbé pourtant il y avait une odeur particulière de... Chat domestique?

--------------

Désolé pour l'épilepsie causée rassurez vous elle est provisoire =')

Mission impochible ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Foudre
Modérateur sur-actif.
avatar

Date d'inscription : 22/12/2013

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Sam 13 Fév - 18:38

Il y a un vieux proverbe qui dit très justement " on est jamais mieux que dans son chez-soi." Et Alix y repensait beaucoup ces derniers temps. Avec toutes ses pensées, accaparées par ses chats sauvages qui vivaient si proche de chez elle mais une vie si différente si... rural si... sauvage... et malgré tout... pas que ça la dérange, elle aimait bien pourtant, discuter avec des chats sauvages, ça lui était arrivé souvent... surtout ces temps, ce monde sauvage l'effrayait, sincèrement et pourtant, à chaque fois, elle retournait en territoire "hostile". Un jour elle se ferait tuer, très probablement, elle avait peur de la mort, peur de beaucoup de chose, mais n'est-ce pas propre à la nature du chat d'avoir peur ? Ou plutôt à la nature animale ? Tout le monde à peur de quelque chose mais après, certains gérait leurs émotions plus que d'autre et une majorité restait tapi chez eux, constamment terrorisé, sortant jusqu'au barrière du jardin puis, illico maison ! Alix était à peu près dans ce genre là... Ou plutôt, un mixte des deux. Oh, non elle ne prétendait pas avoir du courage, loin de là, elle était peut être même la plus grande trouillarde de la planète, pourtant, malgré tout, elle sortait. Loin. parfois très loin de chez elle, elle se perdait, puis retrouvait son chemin, puis se perdait et avait peur, mais à chaque fois, elle recommençait. Elle était loin d'être stupide, croyez le, très, très loin. S'était peut être même ce dont elle était le plus fière chez elle, son intelligence, alors pourquoi n'apprend elle pas de ses erreurs ? Elle l'ignore. Ni courage, ni stupidité, alors quoi ?

Nul réponse à cela pour l'instant. Pourtant elle ne pouvait nier qu'elle aimait son confort, sa vie douillette, ses bipèdes qui se pliaient en quatre pour la combler, le chien et le chat de la maison pour jouer. Une vie de rêve à ne point douter. Alors pourquoi chercher à avoir une autre vie ? une vie misérable, navré du mot, mais c'est ainsi que l'on pouvait décrire ce mode de vie sauvage... Et puis, elle aimait bien la liberté, dommage qu'elle avait un pris si élevé et que la mortalité l'est tout autant.

Alix fixa la fenêtre d'un regard morne. Dedans elle vivra, dehors elle mourra. C'était simple, il n'y avait qu'une option possible alors pourquoi hésitait elle ? Elle colla sa tête au pot de fleur sur le rebord. Elle descendit gracieusement de son perchoir, traversant le salon silencieux, un simple bruissement de journaux eu pour effet de la faire tressaillir. Elle se mit sur ses deux pattes, apercevant son vieux maitre, une pipe en bouche, baissant ses lunettes, les ajustent pour bien pouvoir lire... lire, elle aurait bien aimé savoir, ça semblait si passionnant, elle avait essayé de comprendre mais s'était relativement difficile. Le vielle homme laissa tomber sa main ridé le long du canapé, Alix s'y frotta en miaulant avant de quitter la pièce en trottinant. Des bruits de griffes sur le parquet la fit soupirer lorsque Lucky, le chien se jeta vers elle. Gentil, mais brusque et Alix avait horreur de ça, un Jack Russel aussi intelligent qu'un caillou avec une longue langue baveuse, non merci ! Alix fila sans demander son reste, passant la chatière et se retrouva dans le jardin. Ouf.

Elle longea le jardin, puis sortit rapidement, sans savoir ou elle allait, mais loin de se chien stupide car Lucky, avec sa petite taille arrivait à passer la chatière mais ne pouvait sortir du jardin héhé ! Elle galopa, tout droit, sans but et ce n'est qu'après un bon moment qu'elle se posa la question qui tue "je sus ou, au juste... ?" Mince, ça sent le... chat sauvage... Et ce n'est pas peu dire ! Elle recula et une nouvelle fois, elle regretta son caractère impulsif. Puis, une voix lança:

-Il y a quelqu'un ?

Répondre ou partir ? Partir ou répondre ? Deux solutions et aucune ne lui semblait approprié mais rien dans la voix de l'autre ne lui sembla hostile... Elle s'approcha doucement, penchant la tête d'un geste courtois et observa l'autre de ses yeux verrons, elle aurait peut être dû partir au final, mais trop tard en espérant pas être tombé sur un monstre... Elle murmura de sa voix incertaine mais toujours très poli:

- Bonjour... Excusez moi, je me suis perdu... Je ne voulais surtout pas vous importunez, croyez le... Pourriez vous me dire ou nous sommes... ?

--------------


Merci Mouchy!!!

Spoiler:
 

Merci Mélodie de l'Hiver!


Spoiler:
 

Merci Perle de Lune!!!

Spoiler:
 


Merci Ambre!!!

Spoiler:
 

Cadeau d'anniversaire juste magnifique de Eby, je la remercie du fond du cœur, il est aussi beau que son amitié est sincère *-*


Bonjour nous passons par là cordialement 8D
ON T'AIME TOUS FOUFOU
Revenir en haut Aller en bas
Songe Idyllique
Guerrier connus
avatar

Date d'inscription : 24/03/2015

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Sam 13 Fév - 19:25

Le jeune lieutenant la dévisagea un instant du haut de son perchoir, il plissa les paupières, agitant la queue, les oreilles pivotant de gauche a droite. Il se lécha le poitrail tandis que l'inconnue approchait d'un air timide et réservé, mais surtout polis et presque révérencieux. Il inclina la tête a son tour, tandis qu'elle bafouillait d'une voix qui était bien a son image, incertaine et douce

- Bonjour... Excusez moi, je me suis perdu... Je ne voulais surtout pas vous importunez, croyez le... Pourriez vous me dire ou nous sommes... ?

Il ouvrit de grand yeux malgré que son fin minois reste insensible et froid mais sans être hostile avec une certaine lueur attentive et curieuse dans le regard. Il sauta a terre avec une souplesse certaine, non loin de la jeune chatte mais restant tout de même a une distance assez respectable.

Il huma l'air avant de froncer les sourcils, ça, ce n'était surement, surement pas un chat de clan. De toute façon il aurait sans doute repéré l'odeur désagréable, de poisson, de la rivière ou celle musqué et mousseuse du tonnerre. Il rebaissa les yeux vers elle, les oreilles bien droites, l'observant de son regard tumultueux et prégnant, montrant avec certitude le poids de son lourd passé, dans ses prunelles ou soufflait un froid sombre et ténébreux.

Il la regarda de haut en bas, elle semblait faible, frêle et fragile, sur de longues pattes agiles, un corps souple et fin, un poil lustré et brillant témoignant de son milieu d'habitat. Celui ci d'ailleurs était étrange... Il semblait... séparé en deux parties distinctes, c'était assez dérangeant mais également fascinant. Il secoua la tête en croisant son regard lui aussi verrons, doux et craintif.

C'est sur qu'elle n'avait ni l'odeur, ni l'apparence d'une chatte de clan. Il se racla la gorge essayant d'être le plus amicale possible sans réellement pouvoir enlevé son visage plutôt impassible, disant de sa voix puissante, imposant un certain respect et rassurant certain

-Nous sommes sur le territoire du clan de l'ombre, je suis le lieutenant, Songe Idyllique. Pour votre demande, je vous crois, que voulez vous faire ?


Il n'avait pas très envie de se prendre la tête pour une petite affaire comme ça, il ne sentait pas le besoin utile de la ramener au camp, il en prendrait la charge lui même. Après tout elle ne semblait pas bien dangereuse même si il restait méfiant, comme a son habitude qui plus est.

Il agita la queue, une rafale violente agita les hauts rameaux qui grincèrent dangereusement. il baissa les yeux, observant la surface grisâtre et boueuse des marais se rider, les roseaux se balançant de gauche a droite, pliant a frôler le sol. Il se retourna vers la jeune chatte plantant définitivement son regard glacé dans le sien, sans ciller, attendant sa réponse.


--------------

Désolé pour l'épilepsie causée rassurez vous elle est provisoire =')

Mission impochible ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Foudre
Modérateur sur-actif.
avatar

Date d'inscription : 22/12/2013

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Dim 14 Fév - 11:49

Des ennuis. Ne savait elle faire que ça ? Se créer une multitude d'ennuis ? Ou est-ce une malédiction chez elle, les face à face avec de redoutable chat sauvage ? Mais après tout, elle le cherchait bien. Pourtant elle devrait le savoir depuis le temps, non ? La forêt, le monde en général, s'était pas pour elle. Le confort, la nourriture facile, d'ailleurs, elle était frappé d'horreur par la maigreur de ce chat, par rapport à elle. Bon, elle n'était plus très étonné après ses rencontres avec d'autres chats de clan mais tout de même. Le pelage de l'autre était tout de même soigné... A sa manière, rien avoir avec le sien, lustré et brillant, brossé tout les jours avec des peignes et des brosses en poil de chèvre douce. Ca la rendait presque mal à l'aise de constater comme le monde peut être cruel, pourtant, il n'était pas à plaindre, si vraiment ce milieux ne plaisait pas aux chats sauvages, ils se seraient trouvé une maison depuis fort longtemps !

Alix le fixa, incertaine, ses yeux étaient assez troublant, presque hypnotique et elle ne pu d'abord s'empêcher de fuir son regard. Bon, elle n'avait rien à dire sur le regard des autres, elle, elle savait comme le sien était étrange, tout comme son visage et que la plupart ne la trouvait pas normal, elle avait déjà vu son reflet dans une flaque ou dans le miroir de ses bipèdes. Elle savait comme s'était bizarre de se retrouver face à une chatte au couleur si distincte, si différente de chaque côté du visage...

L'autre semblait méfiant. Méfiant ? Vraiment ? Cette vision la fit sourire intérieurement. Lui qui savait se battre, mordre et griffer... Et elle qui était si terrorisé qu'elle ne serait pas étonné de faire un arrêt cardiaque. Alix attendit anxieusement que l'autre prenne la parole, ce qu'il ne tarda à faire d'une voix qui la fit tressaillir, surement parsqu'elle était portante:

-Nous sommes sur le territoire du clan de l'ombre, je suis le lieutenant, Songe Idyllique. Pour votre demande, je vous crois, que voulez vous faire ?

Le clan de l'ombre... Elle n'en avait encore jamais croisé, ou très rarement. Lieutenant... Tout ça lui rappelait son amie Etoile Végétale, devenue cheffe, puis disparu. Elle cligna des yeux, réfléchissant soigneusement à cette question plus que logique. Ce quelle voulait faire ? Partir le plus loin possible de cet endroit qu'elle ne connaissait pas, évidemment ! Tout cela l'angoissait horriblement. Elle ne devait pourtant pas être bien loin de sa maison... Pourtant, impossible de se rappeler quel chemin elle avait empreinte, elle avait filé de chez elle ventre à terre, sans se poser de question.

Et maintenant, un chat de clan l'observait curieusement, sans méchanceté, certes, mais elle était sur son territoire. Elle se remémora les paroles du mâle, se rendant compte qu'il la vouvoyait, comme elle avait l'habitude de le faire. S'était la première fois qu'un chat de clan la vouvoyait, utilisant souvent un tutoiement inapproprié, quel avait mis sur le compte que s'était des chats "sauvages" après tout. Mais lui pas, pour une fois, quelqu'un s'était adapté à sa parole. Cela la surpris mais lui fit éprouver une pointe de sympathie pour ce chat de clan.

Finalement Alix inspira profondément, fermant un instant les yeux. Elle les rouvrit, fixant timidement l'autre ayant de la peine à soutenir son regard perturbant, elle déclara:

- J'aimerais rentrer chez moi... Ce n'est pas la première fois que je m'égare... Sauriez vous où se trouve le hameau... ? Enfin le village ? Vraiment navré de vous demandez ça, vous n'êtes pas obligé de m'y conduire, juste de m'indiquer le chemin... ?

--------------


Merci Mouchy!!!

Spoiler:
 

Merci Mélodie de l'Hiver!


Spoiler:
 

Merci Perle de Lune!!!

Spoiler:
 


Merci Ambre!!!

Spoiler:
 

Cadeau d'anniversaire juste magnifique de Eby, je la remercie du fond du cœur, il est aussi beau que son amitié est sincère *-*


Bonjour nous passons par là cordialement 8D
ON T'AIME TOUS FOUFOU
Revenir en haut Aller en bas
Songe Idyllique
Guerrier connus
avatar

Date d'inscription : 24/03/2015

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Dim 14 Fév - 19:35

Il observa d'un air distrait la jeune chatte qui semblait réfléchir, l'observant craintivement. Il se sentait un peu navré pour elle de ne pas parvenir a sourire, car si il tentait de le faire ça ressemblerait a une grimace ou quelque chose d'effrayant qui l'effrayerait plus qu'autre chose. Il s'assit, enroulant délicatement sa queue autour de ses pattes, il dépassait la jeune inconnue d'au moins 2 têtes. Elle semblait un peu rétissante a sa vue, a cause de sa maigreur ? Normale en saison froide, de son pelage ? Qu'avait il ? il le traitait bien pourtant... Ou de ses cicatrices ?

Enfin l'autre le regardait de haut en bas depuis leur rencontre, ça ne devait pas être la première qu'elle voyait un guerrier de clan pourtant... Enfin. Il soupira légèrement, les oreilles aux aguets, tournant la tête a gauche a droite, avec méfiance de temps a autre, constamment sur ses gardes. Il sentait qu'elle avait été... Perturbée par son vouvoiement, n'était ce pourtant pas ce qu'elle avait fait ? Il avait l'habitude d'être respectueux même si le vouvoiement était quelque chose qu'il n'appréciait pas particulièrement.

Cependant, il avait remarqué qu'elle utilisait cette personne pour parler, il avait une bonne habitude de s'adapter aux autres et ainsi l'avait automatiquement vouvoyée, cela avait l'air de lui plaire car il lut de la sympathie dans le regard fragile de l'autre. Elle prit une grande inspiration avant de dire de sa voix timide, fuyant sans cesse son regard

- J'aimerais rentrer chez moi... Ce n'est pas la première fois que je m'égare... Sauriez vous où se trouve le hameau... ? Enfin le village ? Vraiment navré de vous demandez ça, vous n'êtes pas obligé de m'y conduire, juste de m'indiquer le chemin... ?

Il secoua la tête en fronçant les paupières, agitant les oreilles. Le hameau... Il y était allé une fois apprentie, il avait vu de loin ses immenses petites cabanes en bois amassées par rangées, entassées les unes sur les autres ou vivaient chiens et rats... Il n'y avait jamais pénétré, il trouvait ça bien trop oppressant puis l'odeur étrange et toxique du liquide noir sur la route l'avait dégouté et donné la nausée, il s'était rapidement ravisé. Néanmoins il savait parfaitement ou cet endroit se trouvait...

Par contre c'était loin... Comment avait elle put s'éloigner ainsi ? Il fallait traverser le clan du tonnerre et du vent pour y accéder, c'était bien a 1 ou 2 bonnes heures de marche. Il leva la tête vers le ciel ou le soleil perçait entre les pins. Il ne pouvait pas la laisser y aller toute seule, ça pas question... Elle risquait encore de se faire arrêter par des patrouilleurs ou se faire attaquer par les chiens de berger dans le clan du vent. Il jeta un regard lointain derrière lui, il savait ses guerriers surement sur le point de rentrer après la chasse...

Si il y allait maintenant, les autres ne s'inquièterait pas trop et comme dit plus tôt il ne voulait pas causer d'ennuis a cette jeune chatte. Il se redressa et s'approcha de l'autre, lui passant devant. Ses guerriers et son chef lui faisait confiance, ils ne le chercheraient pas avant le couché du soleil, ils pourraient se justifier d'une manière ou d'une autre. Il se tourna vers l'inconnue croisant son regard et toussota avant de dire d'une voix neutre

-C'est loin, je vais vous y conduire, n'ayez crainte. Par contre pouvez vous me dire votre nom ?


Finit il en commençant a s'approcher de la frontière du tonnerre, observant les traces fraiches de ses patrouilleurs d'un air distant. Ils longeraient la rivière, conforme a la loi, puis si ils se faisaient arrêter, Songe Idyllique pourrait se justifier. Il soupira doucement pour lui même, priant pour ne pas avoir de problème. Une nouvelle rafale balaya la pelisse du jeune male qui ferma les yeux un instant, humant l'air.

--------------

Désolé pour l'épilepsie causée rassurez vous elle est provisoire =')

Mission impochible ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Foudre
Modérateur sur-actif.
avatar

Date d'inscription : 22/12/2013

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Lun 15 Fév - 13:16

Alix se sentit extrêmement gêné au vue de cette situation. L'autre semblait hésité, mais la jeune chatte domestique n'avait, ni besoin qu'on la ramène, ni qu'on la prenne en pitié... Juste indiqué le chemin et elle pourrait s'y retrouver, rien que ça... En plus, elle avait mal au patte, elle avait rarement courut et marcher autant et elle avait faim. Très faim, elle avait dû manger il y a pourtant une heure ou deux, mais s'était déjà énorme, pour elle ! Par rapport à beaucoup de chat domestique, Alix ne grossissait pas beaucoup, notamment parce qu'elle allait souvent dehors et aussi parce que ses maitres avaient pris le choix de ne pas la stérilisé. Elle n'était ni grosse, ni mince, avec le poil parfait d'un chat de maison.

Alix jeta un regard en arrière. Elle ne voyait même pas les maisons ! Elle en avait pour un bout de temps à rentrer, comment avait elle réussi à venir si loin ? Et surtout, comment avait elle fait pour arrivé jusque là sans croiser d'horrible chat sauvage ? Finalement, elle aura eu de la chance dans sa malchance. Et maintenant, elle dérangeait ce chat de clan qui avait forcément mieux à faire que de l'aider. Un lieutenant qui plus est. Alix n'avait pas vraiment idée de l'importance des rangs au sein d'un clan, elle savait juste que le chef commandait tout et que le lieutenant l'aidait et deviendrait chef un jour ou un truc du genre... Il y avait également des "médecins" dans chaque clan, un par clan qui prenait soin des autres mais Alix n'était pas convaincu de leur efficacité vu la mortalité si élevé des chats sauvages par rapport à eux, chats de maison.

La petite femelle entendit les aboiements d'un chien, au loin, surement un de ces molosses qui gardaient les troupeaux, s'étaient des chiens assez dangereux, pas des roquets de salons et Alix avait appris à soigneusement les éviter, mais ici, elle était un peu perdu, elle était parti tête baissé, de façon irréfléchi, chose qui ne lui ressemblait pas. Et ses maitres allaient forcément s'inquiéter, ils étaient vieux, avec le cœur fragile, leurs enfants étaient adultes alors leur trois animaux, s'était comme leur propre enfant, Alix en avait conscience.

L'autre continuait de réfléchir, Alix voulut insister sur le fait qu'elle pouvait très bien rentrer seule mais quand elle ouvrit la gueule, aucun son n'en sorti, secouant la tête, regardant ses pattes, se maudissant intérieurement, elle se sentait tellement intimidé, comme à chaque fois que quelqu'un qu'elle ne connaissait pas bien lui adressait la parole... L'autre finit par dire:

-C'est loin, je vais vous y conduire, n'ayez crainte. Par contre pouvez vous me dire votre nom ?

Alix écarquilla les yeux avec effroi. Elle ne lui avait pas donné son nom, lui oui, elle non ! Surement dans le coup du stress ! D'ailleurs, elle avait de la peine à se rappeler du nom du matou, qu'avait il dit, déjà... ? Songe Idyllique... ? C'est cela ? Ahhh, ces noms composés, elle avait de la peine à s'en rappeler ! Elle n'osa cependant pas lui demander de se répéter, pourtant, elle avait une très bonne mémoire, d'ordinaire, mais dès que la situation la rendait anxieuse, elle était moins attentive.

Le matou voulait la raccompagner. Encore une fois, Alix voulut protester mais de nouveau, elle en fut incapable, comme si elle perdait sa voix, s'était pas très pratique pour s'exprimer, ça, mais qui pouvait elle ? Pourquoi ne pourrait elle pas s'exprimer correctement sans craindre la réaction des autres ? Elle n'aurait su donner une réponse...

Elle essaya de se reprendre "allez Alix, dit quelques choses, dit lui ton nom!" elle secoua la tête, ses yeux verrons toujours posé sur ses pattes. Elle releva timidement la tête, essayant de sourire maladroitement avant de murmurer:

- Oh. Mais bien entendu... je... je m'appelle A...a...a... Elle inspira de nouveau puis lâcha enfin mais d'une voix à peine inaudible, je m'appelle Alix...

C'était pourtant pas compliqué ! Elle se leva, hésitante, fixant le chemin de là où elle était passé, puis, glissa un regard au mâle et ajouta comme elle le put:

- Je vous remercie infiniment, vous n'êtes absolument pas obligé de venir... je... je sais que c'est un lieu peu apprécié des... chats sauvages... Elle baissa la tête en signe de pardon, veuillez acceptez mes plus sincères excuses suite au désagrément que je vous cause...

--------------


Merci Mouchy!!!

Spoiler:
 

Merci Mélodie de l'Hiver!


Spoiler:
 

Merci Perle de Lune!!!

Spoiler:
 


Merci Ambre!!!

Spoiler:
 

Cadeau d'anniversaire juste magnifique de Eby, je la remercie du fond du cœur, il est aussi beau que son amitié est sincère *-*


Bonjour nous passons par là cordialement 8D
ON T'AIME TOUS FOUFOU
Revenir en haut Aller en bas
Songe Idyllique
Guerrier connus
avatar

Date d'inscription : 24/03/2015

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Lun 15 Fév - 15:40

Après les quelques mots qu’il avait lâché il se tourna vers elle, la regardant ouvrir de grand yeux. Elle se dandinait, complètement stressée, il se disait qu’elle n’en avait pas de raison, lui faisait-il peur ? Fort possible, malgré qu’il soit plus maigre, il était beaucoup plus fort, l’on pouvait observer les muscles rouler sur ses épaules, ses pattes puissantes ou pointaient des griffes indociles, et surtout toutes les cicatrices qui parcourait son pelage ou pointait des mèches rebelles.

Pourtant elle ne le regardait pas, semblant en pleine réflexion, autre chose devait la tracasser mais il ne chercha pas plus loin… Elle ouvrit la gueule s’apprêtant à lâcher quelque chose mais eut un moment de pause, ressayant le mouvement plusieurs fois avant de rabattre les oreilles, elle hésitait ? Pourquoi donc ? Elle semblait plutôt… Bloquée. Il haussa un sourcil hésitant a parler pour l’aider à formuler ce qu’elle voulait mais elle secoua la tête, soufflant et inspirant, ses yeux virés sur ses pattes qui grattaient la terre nerveusement. Elle releva son minois tremblant et sourit maladroitement avant de commencer en bégayant

- Oh. Mais bien entendu... je... je m'appelle A...a...a...


Le jeune lieutenant lui jeta un regard surpris mais avec une minuscule pointe d’amusement dans son regard dur et froid. Il se racla la gorge tandis qu’elle prenait une grande inspiration, se sentant gêné par la maladresse de la jeune chatte domestique. Il agita les oreilles regardant ailleurs, sa queue se balançant de gauche a droite

-je m'appelle Alix...

Il retourna son regard glacé vers elle, s’apprêtant a dire quelque chose, mais elle le devança, se levant et observant le chemin par lequel elle était venue. Il inclina la tête tandis qu’elle reprenait d’une voix peu assurée

- Je vous remercie infiniment, vous n'êtes absolument pas obligé de venir... je... je sais que c'est un lieu peu apprécié des... chats sauvages...Il la vit baisser la tête comme si elle voulait s’excusez, veuillez accepter mes plus sincères excuses suite au désagrément que je vous cause...


Il soupira en secouant la tête avec un air embêté. Elle ne voulait pas lui causer de problèmes, c’était bien normal et il la remerciait silencieusement, mais… Il faisait bien ce qu’il voulait, il habitait son clan et le but des chats sauvages étaient d’être libre. Puis il ne s’aventurerait pas loin de toute façon, il rentrerait avant le coucher du soleil.

ses guerriers pouvaient se gérer tout seul, ils n’étaient pas des robots et ils étaient débrouillard comme autonome. Il releva la tête, elle n’avait pas à s’incliner si bas, elle n’avait pas réellement commis de faute, elle s’était juste perdue. Enfin même si il l’excusait, s’il était tombé sur elle avec des guerriers ils auraient dû la ramener au camp et il serait resté un petit moment.

Elle avait l’air plutôt intelligente, peut-être un peu naïve mais c’était surement cet air innocent et d’une pureté sans pareille qui faisait cet effet, pourtant il se demandait toujours comment elle avait pu se perdre ainsi. Il secoua de nouveau la tête, bah peu importe. Il s’approcha d’elle, la frôlant du bout du pelage avant de se décaler brusquement au contact, il s’inclina légèrement pour s’excuser, il ne voulait pas lui faire peur. Il cilla en sentant l’odeur de la femelle qui avait envahi les lieux.

Elle sentait bon… Le lait, la douceur, quelque chose de sucré, musqué, peut être le feu de bois… Il secoua la tête, lui ne sentait que son odeur de clan, le bois et la forêt, la liberté et la sauvagerie. Il ne s’était jamais vraiment demandé comment un chat pouvait vivre avec des humains. Après tout, ceux-ci avait détruit l’ancien territoire des clans. Il sera les dents en y pensant, son ancêtre était mort un peu avant la mort de son père, mais avait raconté. Ça devait être terrible. Il commença a s’avancer, longeant la frontière avant de lacher

-Vous ne me causez aucun désagrément, Alix, faites plus attention, la prochaine fois vous tomberez sur quelqu’un de moins sympathique que moi. Je sais que je ne suis pas obligé mais si je ne vous accompagne pas je ne vais pas arrêter de regretter.

Il se tourna a demi vers elle, l’observant de son regard bleuté avant de se tourner, restant à une distance respectueuse. D’ici il semblait lointain, inaccessible et bien mystérieux. Il commença à marcher, de sa démarche souple, silencieuse, une démarche plutôt prédatrice. Il entendait le ventre de l’autre gargouiller depuis un moment déjà, il souffla alors sans réellement se retourner

-Si tu as faim on s’arrêtera dans les territoires neutres pour chasser un peu.


--------------

Désolé pour l'épilepsie causée rassurez vous elle est provisoire =')

Mission impochible ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Foudre
Modérateur sur-actif.
avatar

Date d'inscription : 22/12/2013

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Mar 16 Fév - 21:31

Le vent s'était levé, il faisait froid, trop froid pour elle et sa fourrure fragile, ses pattes qui n'aimait pas fouler l'herbe humide ou les cailloux. Elle avait bien trop froid ! Elle, qui avait l'habitude de la douceur du foyer, le feu, le chauffage, les canapés moelleux, les couvertures et les lits ou l'on pouvait dormir dans ce nid douillets où l'on pouvait s'y cacher, le parfum un peu agressif du bipède mâle et celui plus doux de la vieille femelle bipède ou simplement l'odeur de l'encens que ses bipèdes affectionnaient tant. La nourriture à volonté, sans limite, chaque fois que l'on avait faim, il y avait aussi les bipèdes qui nous regardait avec vénération...

C'est peut être cette vie là qui la rendait si fragile pour ne pas dire faible. Pour ce qui est de sa timidité maladive, son mode de vie n'a probablement pas grand chose avoir là dedans... Il y a tellement de chose qu'elle aimerait dire mais qui restait bloqué au fond de sa gorge, mais pourquoi ? On allait pas la manger... ? Mais elle craignait tellement de dire n'importe quoi et puis... Il y avait tellement de chat méchant et sadique dans les environs, les chats domestiques en parlaient beaucoup, ils étaient terrifiant, sauvage, manipulateur, sans état d'âme, des démons au corps de chat.

La petite femelle se leva hésitante, sa voix à nouveau était à nouveau prisonnière, incapable de sortir. Elle soupira tristement, n'arrivant plus à s'exprimer, s'était tellement rageant ! Et surement que son silence devait être pesant, gênant et bien sûr, ça ne mettait personne à l'aise ! A cause d'elle, encore une fois ! Finalement elle renonça à ajouter quelques choses, la gueule entrouverte, la refermant en secouant la tête. Fort heureusement l'autre déclara:

-Vous ne me causez aucun désagrément, Alix, faites plus attention, la prochaine fois vous tomberez sur quelqu’un de moins sympathique que moi. Je sais que je ne suis pas obligé mais si je ne vous accompagne pas je ne vais pas arrêter de regretter.

Oh... Tomber sur des chats inamical, oui, oui, ça lui était arrivé et pour rien au monde elle n'aurait voulu retenter l'expérience ! C'est vrai que rentrer chez elle seule était un risque, mais elle n'aimait pas mêlé les autres par le simple fait qu'elle était incapable de se défendre. Un jour, c'est sûr, elle se ferait tuer et ce serait bien de sa faute.

Et il regretterait ? Vraiment ? Sincèrement ? Elle battit des cils de ses grands yeux étranges. Et pourquoi donc ? Elle n'était pas de son clan, une simple étrangère venue du territoire des bipèdes alors quoi ? Il était vraiment gentil malgré qu'elle ne le suivait pas... Qu'il puisse avoir de la compassion pour quelqu'un d'autre que pour son clan... Aurait elle si mal juger les chats sauvages ? Elle s'en voulu un peu...

Le matou s'était tourné vers elle, l'observant, il sembla remarqué qu'elle avait faim. Très faim. Elle voulut rentrer et manger jusqu'à être totalement rassasié, mais elle avait encore un bon bout à marcher. Super, génial. L'autre devait la trouver idiote, penser que les chats de salons n'avaient aucune résistance, ce qui était plutôt vrai mais son visage n'exprimait rien... Il ajouta cependant:

-Si tu as faim on s’arrêtera dans les territoires neutres pour chasser un peu.

Elle pâlit. Chasser ? Des proies... Qui bouge ? Etoile Végétale lui avait fait déjà gouté... Ce n'était guère aussi bon qu'un filet de bœuf ou du saumon fumé ! Elle préférait encore mourir de faim jusqu'à chez elle plutôt que de manger des rats et autre bestiole !

Il suivit le matou de son pas mal assuré, en présence de ce chat, elle n'y allait pas au pas de course comme à l'allé ! En plus elle avait toujours très mal au patte ! Elle avait hâte de revoir ses maitres, dommage qu'elle ne pouvait pas leur dire ce qu'elle voyait à chaque fois qu'elle passait la chatière ! Bon... Du coup, il se ferait forcément du souci et ça, elle refusait ! Elle ne voulait pas qu'il s'inquiète même s'il y avait un peu de quoi.

- Je...
Murmura t-elle, comme la suite de la phrase ne sortait pas, elle fit une pose, puis minauda:

- je...vous remercie de votre proposition... mais je ne mange pas de... de proie, enfin, pas comme ça...

Elle sourit de nouveau maladroitement, puis, ce sourire s'effaça, observant l'autre, malheureuse de ne pas pouvoir s'exprimer normalement ni de pouvoir dire tout ce qu'elle voulait. Elle s'arrêta de marcher, hésitante et un peu inquiète.

- Il...il... faut faire bien attention au... au moissonneuse batteuse, au chien et... au fusil... en principe, il ne tire pas les... les chats mais il faut toujours faire attention...

--------------


Merci Mouchy!!!

Spoiler:
 

Merci Mélodie de l'Hiver!


Spoiler:
 

Merci Perle de Lune!!!

Spoiler:
 


Merci Ambre!!!

Spoiler:
 

Cadeau d'anniversaire juste magnifique de Eby, je la remercie du fond du cœur, il est aussi beau que son amitié est sincère *-*


Bonjour nous passons par là cordialement 8D
ON T'AIME TOUS FOUFOU
Revenir en haut Aller en bas
Songe Idyllique
Guerrier connus
avatar

Date d'inscription : 24/03/2015

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Sam 20 Fév - 18:10

Le jeune matou la sentit frémir de dégout a l'idée de manger des proies. Il inclina la tête, agitant les oreilles, pensif. Ne pas aimer le sang chaud encore palpitant dans les veines, la chair fraiche au gout boisé et rosé. Il se demandait quand même comment c'était possible... D'ailleurs, que mangeait les chats domestiques ? Ils ne mangeaient sans doute pas des proies, sans doute trop... Sauvage à leurs gouts.

Il avait entendu parler de petites boules dures, fades et salées. ça devait être lassant mais bon, ils étaient ce qu'ils étaient, chacun leurs gouts même si ça lui paraissait plutôt bizarre. Il suivait, aux aguets, son pas hésitant, frêle presque fragile. Elle était fatiguée ? C'est vrai qu'elle avait du marcher longtemps... Il se demandait si en plus des pauses et de la chasse ils n'allaient pas arriver après la nuit, il serait peut être même obligé de trouver un coin pour dormir ! non quand même pas, il ne fallait pas dramatiser... Quoique ?

Il agita la queue, apercevant les bords du lac, l'endroit était un peu brumeux et malgré que le jour ait commencé de manière douce et subtile il semblerait que le temps était en train de changer, en effet des nuages aux allures charbonneuses commençaient déjà a filer devant l'astre solaire, les privant de sa chaleur, le vent aussi tombait ce qui ralentissait leurs courses.

Il sentait ses pattes boueuses, et la sensation n'était pas très agréable, il pourrait se les laver dans la rivière. Ben quoi ? C'est pas parce qu'il était un chat du clan de l'ombre qu'il aimait les marais et les endroits humides, c'était pas une grenouille quand même ! Il entendit l'autre bafouiller quelque chose et se tendit, se concentrant sur ses paroles indistinctes

- Je... Elle fit une longue pause qui indica son hésitation presque devenue propre a elle même, bien familière, mais le lieutenant était patient, ça ne le dérangeait pas d'attendre. Elle reprit, bafouillante

- je...vous remercie de votre proposition... mais je ne mange pas de... de proie, enfin, pas comme ça...

Il sourit intérieurement malgré que son visage ne reste de marbre, il l'avait bien deviné, cela ne le gênait pas. Il avait croisé que très peu de chat domestique et parfois, ceux ci venait de fermes, ou s'étaient perdus, ce n'était pas très fréquent mais ça arrivait. Il était compréhensif, une de ses rares qualités, il savait comprendre les autres en les observants. Il se posait des questions comme Qu'est ce qui lui fait si peur ?

Il savait qu'a tout il y avait des raisons et que l'enfance comme les événements forgeaient le caractère, oui... Il le savait mieux que personne. Il s'apprêta à la rassurer que ça ne le gênait pas mais qu'il faudrait bien qu'elle mange quelque chose avant la tombée de la nuit pour ne pas flancher mais elle le devança en soufflant

- Il...il... faut faire bien attention au... au moissonneuse batteuse, au chien et... au fusil... en principe, il ne tire pas les... les chats mais il faut toujours faire attention...

Il se rendus compte qu'elle s'était arrêtée, il se tourna vers elle pour voir sa mine inquiète et peu rassurée. Il se rapprocha d'elle, hésitant le contact pour la rassurer mais lui frôla l'épaule en ce qu'il espérait un geste rassurant mais ce qui n'était qu'une petite mimique maladroite. Il avait jamais été à l'aise avec ça enfin bref passons... Pensif, il cilla quand une rafale rapporta l'odeur fraiche et humide de la pluie et secoua la tête... qu'avait elle dit ?

Moi... Moissonneuse ? elle devait parler des montres de fer que l'on peut apercevoir dans les champs du clan du vent ou dans les territoires neutres. Il rabattit les oreilles, chien il le savait, il avait déjà aidé des guerriers du clan du vent à se sortir d'un pétrin, qui lui avait valut une belle cicatrice sur le flan mais fusils... Les cracheurs de feu ? il n'en avait jamais vu mais il les avaient entendu... Et c'est sur qu'il valait mieux se cacher. Il se racla la gorge pour se sortir de ses pensées et dit doucement

-Pour les monstres de fer, on devrait arriver aux champs avant la nuit, pour les chiens il faudra vite passer et pour les cracheurs de feu... enfin fusils on les entends de loin.

Il pinça les babines, c'était un peu trop approximatif à son gout mais avait il le choix ? Il soupira, et bien et bien il se sentait un peu ridicule. Il se détourna, s'approchant du lac qu'ils allaient pouvoir longer, avec de la chance, la brume serait bien tombée ce qu'il leur évitera des soucis. Il s'arrêta soudain, disant sans se retourner

-Et tu sais ce n'est pas bien grave pour les proies... Et surtout ne t'accable pas pour ta timidité, la sensibilité et la douceur est un don que peu ont... Prends en soin.

Il agita la queue, ce n'était pas dans ses habitudes mais malgré qu'elle soit une chatte domestique il se sentait plutôt... A l'aise avec elle. Il grogna pour lui même de sa stupidité, se maudissant pour ses paroles parfaitement pathétique.

--------------

Désolé pour l'épilepsie causée rassurez vous elle est provisoire =')

Mission impochible ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Foudre
Modérateur sur-actif.
avatar

Date d'inscription : 22/12/2013

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Jeu 3 Mar - 12:03

Elle hésita à avancer, sur le chemin, elle n'y avait pas pensé une seconde ! Comme quoi, être intelligente avait ses points négatifs, elle réfléchissait trop aux conséquences et cela la terrifiait. Le problème quand on stress tout le temps, c'est que les autres le ressentes et le stress bah... C'est contagieux ! Il fallait qu'elle reste calme, qu'elle ne panique pas et qu'elle rentre chez elle en un seul morceau. Mais ça, s’était pas encore sûr. Enfin bon, il fallait rester optimiste. Elle devait retrouver ses maitres, ils devaient s’inquiéter et s’était sa faute. Toujours sa faute, elle ne faisait jamais rien correctement ! Elle inquiétait ses maitres, importunait un chat de clan(le lieutenant de l’un d’eux qui plus est) et n’arrêtait pas de se plaindre, même si elle ne le disait pas à haute voix, cela devait se sentir ! Elle était trop prévisible de toute façon, son regard trop expressif, ses mouvements aussi, sa voix... l'exact inverse de l'autre dont il était difficile de savoir à quoi il pensait, si le fait de l'accompagner l'agaçait...

L'autre réfléchi à ses paroles. Bah oui, fallait y penser, l'ennemi est partout ! Tapis dans l'ombre. Il y avait même une maladie qui n'en était pas tout à fait une que les bipèdes nommaient " la maladie du chasseur". S'était des chasseurs, tellement excité à l'idée d'attraper une proie qu'il tirait tout et n'importe quoi, des chiens, des chats mais également des bipèdes sont morts de la bêtise de l'un de leur congénère. Comme quoi, les " êtres humains" n'avait pas que des qualités, Alix en était évidemment consciente. D'ailleurs, quand il s'agissait de tuer ou torturer, le bipède était très créatif, il n'utilisait bien entendu pas ses griffes(trop courte et trop molle) ni ses crocs(trop plats) mais d'incroyable machine faite pour faire du mal ! S'était tellement terrible et pas assez civilisé pour l'homme que beaucoup de territoire bipède ont abandonné l'idée.

Il observa le chat de clan de ses grands yeux étranges que beaucoup voyait comme un mauvais présage, un démon s'emparant d'elle, mais ce n'était pas le cas, s'était juste une anomalie inoffensive mais les chats aussi pouvaient être cruel quand il s'agissait de mettre quelqu'un à l'écart ! Elle avança doucement, essayant de se repérer mais apparemment, le sens de l'orientation, s'était pas son truc non plus. Elle soupira intérieurement. Et encore un point ou elle était inutile ! L'autre se racla la gorge, la femelle tressaillit un peu perplexe ne sachant pas trop quel message il voulait passer... puis il pris la parole:

-Pour les monstres de fer, on devrait arriver aux champs avant la nuit, pour les chiens il faudra vite passer et pour les cracheurs de feu... enfin fusils on les entend de loin.

Alix le fixa surprise. Les chats de clan était aussi un peu naïf mais s'est qu'ils avaient pas l'habitude. Heureusement pour eux, les moissonneuses batteuses ne arpentait les terres que de façon précise et ne s'approchait pas vraiment des terres des clans. Comme les chasseurs, même s'il y en avait quelques un en période de chasse au sanglier. Quand au chien... Il restait proche des troupeaux. Cependant, plus ils avançaient en direction du village, plus le risque était grand bien sûr.

Mais elle n'avait pas envie d'inquiéter l'autre qui essayait justement de la rassurer ! Vraiment, elle devait être de mauvaise compagnie... Elle redressa lentement la tête, s'approchant prudemment du lac. Elle fixa son reflet, son visage séparer en deux comme si une ligne à la règle y avait été tracé. Pourquoi n'était elle pas normal ? Le matou s'arrêta et ajouta, sans la regarder ni se retourner:

-Et tu sais ce n'est pas bien grave pour les proies... Et surtout ne t'accable pas pour ta timidité, la sensibilité et la douceur est un don que peu ont... Prends en soin.

Elle cligna des yeux. Ce chat-la ne s'arrêtait pas sur les apparences, il ne jugeait que ce qu'elle était, plus loin que son pelage étrange ! Elle aurait voulut sourire mais elle n'y parvint pas, de toute façon, elle aurait trouver le comportement déplacé et inadéquat. Elle aurait voulut lui dire comme ça lui faisait plaisir, surtout de la part d'un chat de clan qui avait des valeur. bien plus que certains chats domestiques de sa connaissances...

Il recula un peu du lac. Elle n'était pas un monstre, pas différente des autres et même si les paroles de ce chat de clan était gentil... S'était bien le seul à la voir ainsi... Enfin, à part ses bipèdes et les habitants de sa maison. La femelle inspira, lui jetant un regard gêné, elle ne revenait pas sur ses pensées, un chat de clan était rustique, sauvage et bagarreur mais il y avait des exceptions partout, même si elle avait appris que la plupart des erreurs de la nature féline étaient les solitaires. Elle déclara, essayant de calmer les tremblements dans sa voix:

- M... merci Songe Idyllique, vous êtes v... vrai... vraiment gentil pour un... pour un chat de clan...


--------------


Merci Mouchy!!!

Spoiler:
 

Merci Mélodie de l'Hiver!


Spoiler:
 

Merci Perle de Lune!!!

Spoiler:
 


Merci Ambre!!!

Spoiler:
 

Cadeau d'anniversaire juste magnifique de Eby, je la remercie du fond du cœur, il est aussi beau que son amitié est sincère *-*


Bonjour nous passons par là cordialement 8D
ON T'AIME TOUS FOUFOU
Revenir en haut Aller en bas
Songe Idyllique
Guerrier connus
avatar

Date d'inscription : 24/03/2015

Qui es-tu ?
Lien:
Pouvoir du chat:
Avertissements:
0/0  (0/0)

MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   Mar 10 Mai - 17:37

Songe Idyllique continuait à avancer, perdu dans ses pensées, son regard lointain et impassible inlassablement fixé sur l'horizon. Elle était douce, gentille, pure, de cette innocence pudique qu'on certain. Elle était domestiquée. Elle avait été préservée du dehors, elle était naïve et ignorante pourtant, quelque part, il continuait de lire la douleur dans ses prunelles changeantes. Elle avait donc pu vivre des expériences terribles ?

Il inclina la tête en continuant sa route, lui jetant un coup d'oeil. Elle grimaçait dans un sourire gêné qu'elle fit disparaitre bien vite. Lui aussi avait beaucoup perdu. Sa mère, son père et son frère. Son frère. Il revenait parfois hanter ses pensées, il revoyait dans ses rêves (ou ses cauchemars) l'autre l'entrainer vers le bord de la falaise, il se voyait tomber avec lui. Couler dans les eaux noirs devenues poisseuses, luttant pour respirer, pour trouver l'air, se perdant entre haut et bas. Son esprit naviguant à tout jamais dans les ténèbres du torrent. Il n'aimait pas l'eau.

Aussi, il gardait une distance respectueuse avec elle, évitant même de la toucher. Avec toujours cette hantise, cette impression désagréable et dérangeante que son frère allait en sortir pour l'y entrainer. C'était idiot et naïf, peut être même enfantin, mais que pouvait il y faire ? C'était un jour de pluie que sa mère était morte de sa maladie, de tempête lors de la guerre contre le clan du tonnerre et torrentiel ou sous frère s'était abandonné aux ténèbres.

Il inspira doucement, éloignant ces pensées bien sombre, le soir commençait à tomber, les oiseaux ne chantait plus, un orage non loin grondant en écho. Ils devaient se dépêcher, si d'une part ils voulaient trouver un abris avant d'être trempés même si c'était inévitable pour le matou il fallait au moins qu'il n'épargne ça à Alix, puis d'une autre si ils ne voulaient pas croiser les chiens de garde des troupeaux. Il ne savait pas exactement si les bipèdes chassait à cette heure, il n'avait vraiment cherché à les connaitre et en savoir sur leur compte.

- M... merci Songe Idyllique, vous êtes v... vrai... vraiment gentil pour un... pour un chat de clan...


Le jeune lieutenant rabattit ses oreilles en fronçant les sourcils, circonspect. Elle l'amusait. Vraiment. Intérieurement quoi. Il se demandait parfois, si les traits de son visage n'avait pas autant été durci par les expériences douloureuse, est ce qu'il pourrait sourire de manière douce ? Détendue ? Il ne savait pas, mais chaton, il riait beaucoup. Rire. Comme ce mot résonnait étrangement dans son esprit, depuis combien de temps n'avait il pas rit ?

Il ferma les yeux un instant, elle était plutôt calme et silencieuse, et au clan des étoiles, qu'il aimait ce silence. Il gouttait avec délice les odeurs humides et fraiches montant du lac et avec une certaine répugnance naturelle, celle du clan du tonnerre. Il y avait une patrouille au loin, il fallait avancer, il n'avait pas envie de les croiser, ça leur ferait perdre du temps. Il accéléra un petit peu le pas, dressant les oreilles, rouvrant ses paupières sur ses prunelles luisantes et glacées

-ho, je ne suis pas le plus gentil très loin de la, il y a bien meilleur que moi. On voit que tu n'as pas souvent rencontré des reines. On est pas sauvages, on est libres.

Il pouvait être d'accord sur le point qu'ils n'étaient pas tous gentils, mais ce n'était pas une raison pour les déprécier autant. Il n'était pas en colère, juste surpris par tant d'ignorance. Elle a peut être déjà eu affaire avec des chats de clans peu sympathique, il peut le comprendre. Il tourna son regard de l'autre côté du lac, les tanières des bipèdes s'allumaient d'une lueur jaune comme le soleil ou le feu. Cela lui fit hérisser les poils rien que par la pensée. Il fit un signe en direction, tandis qu'ils traversaient la frontière de l'eau pour aller du côté du vent.

-C'est ta tanière ?


Il se demandait toujours comment les chats domestiques faisait pour dormir enfermés dans un si petit espace ainsi. L'odeur agressive des nuages sur patte le frappa aux narines, il remua les moustaches, le vent se rafraichissant soufflant, les nuages allaient leur venir dessus, sur, ils semblaient se rapprocher d'ailleurs au loin. noirs, cachant les étoiles. Un chien aboya au loin.

--------------

Désolé pour l'épilepsie causée rassurez vous elle est provisoire =')

Mission impochible ! :
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je crois que tu t'es perdue... [PV Alix]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» "La Route Perdue"
» Perdue en Forêt (PV: Kairi)
» Cybèle, l'elfe perdue
» Tu crois m'avoir comme ça ? |Cedric|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LGDC Incarnation. :: Ombre :: 
Le Marais
-
Sauter vers: